Nos ressources rehaussées grâce à la vente en viager

Au mois d’août dernier l’acte de  vente en viager de notre maison a été finalisé et je dois en convenir : nos ressources n’ont jamais été aussi élevées (même quand nous travaillions encore d’ailleurs).

Cela fait maintenant cinq ans que je suis à la retraite (ma femme 2 ans) et avant la vente en viager de notre bien immobilier acquis il y a neuf ans, nous parvenions difficilement à finir les fins de mois correctement.

La vente en viager : la bonne décision

 

Après avoir hésité à vendre en viager notre maison, ma femme et moi avons finalement décidé de suivre les conseils de notre courtier. Etant donné que nous possédions un petit appartement sur Paris, et qu’avec notre ancienne maison les charges fiscales et énergétiques devenaient trop élevées pour notre retraite, nous avons pris la décision de vendre en viager notre résidence principale de Gennevilliers.

Grâce à cette cession en viager libre, nous percevons une rente mensuelle qui nous permet de compléter les revenus de nos retraites respectives. En outre, une vente immédiate aurait été moins avantageuse sur le plan fiscal.

Avec le capital que la vente en viager nous a procuré (en effet, nous avons négocié un « bouquet » équivalent à 25% du montant de l’estimation globale de notre maison), nous avons pu réaliser notre rêve de vacances : nous avons effectué une superbe croisière sur le Nil. Le reste de cette somme nous a servi à financer les travaux de notre appart parisien.

Pour ceux qui ne savent pas ce que la vente en viager signifie, je vous invite à vous rendre sur le site de Groupe Infinitif, l’ingénierie immobilière qui nous a permis de trouver le meilleur accord qui soit pour notre vente en viager. On nous a très bien accueillis et notre conseiller immobilier a tout mis en œuvre pour que nous obtenions une rente à la hauteur de nos espérances.